Qu’est ce qu’un GFF ?

Les GFF (Groupements fonciers forestiers) sont des sociétés civiles exclusivement réservées à l’investissement forestier. Un GF lui, est une personne juridique qui détient les forêts et en assure la gestion. En contrepartie, les associés reçoivent des parts sociales.

La matière première bois répond à des besoins essentiels et représente en France : 17 millions d’hectares et 400.000 emplois.

L’investissement en GFF part du même principe que le GFV, un nombre limité d’associés se réunissent sous la forme d’une SCI afin de souscrire à un groupement forestier sélectionné par des experts forestiers ( ONF ).
L’investissement en GFF correspond à un placement terroir français basé sur une matière première prisée et de qualité : le bois.

Le mode de détention de parts d’un souscripteur de GF est identique à celui d’un porteur de parts de SCPI (Société Civile de Participation Immobilière). La gestion courante du portefeuille (acquisition, gestion et valorisation de son patrimoine, revente) est confiée à un professionnel du secteur faisant l’objet d’un engagement de gérance durable et responsable.
D’une durée maximale de 99 ans, ils doivent avoir un objet exclusivement civil (constitution, amélioration, équipement, conservation ou gestion de massifs forestiers ; acquisition de forêts ou de terrains à boiser), à l’exclusion de toutes opérations telles que la transformation des produits forestiers.

Leur capital n’est pas représenté par des titres négociables, mais par des parts d’intérêt qui ne peuvent être cédées à des tiers étrangers au groupement qu’après autorisation dans le respect des conditions fixées par les statuts.

Les groupements forestiers constituent une piste patrimoniale à exploiter dans une optique à long terme. Ils offrent de substantiels avantages fiscaux, comme le confirme la loi de finances 2012 (loi TEPA / réduction d’ISF / réduction de l’impôt sur le revenu…).

Quelques chiffres

La filière Bois dans le monde :

– 30% de la planète est couverte de forêts
– 1,5 milliards de personnes vivent directement de la forêt
– 10 millions de personnes travaillent dans le secteur forestier
– 3,4 milliards m3 récoltés/an soit 0,7% du volume sur pied

La filière Bois en France :

– 60 milliards d’euros de chiffre d’affaires
– 6 milliards d’euros de déficit commercial
– 60% de la production biologique seulement récoltés
– Un accroissement continu de la matière première
– Première forêt feuillue d’Europe
– Troisième forêt résineuse d’Europe

Malgré le fait que l’Europe ne représente que 5% de la couverture forestière, elle tient la seconde place du marché du bois en chiffre d’affaires.

Quels sont les attraits pour l’investisseur ?

L’investissement en GF est un investissement à long terme qui répond à plusieurs objectifs comme favoriser le reboisement, améliorer et conserver des massifs forestiers, etc.
Le souscripteur s’engage à une durée de détention minimum, variable selon le groupement, mais qui sera toujours égale à l’engagement de conservation fiscale.

Le GF répond également à un objectif de diversification patrimonial, c’est un actif qui se valorise de façon assez régulière et sans influence avec le marché financier. Pour pouvoir bénéficier des avantages fiscaux, le souscripteur devra conserver ses parts jusqu’au 31 décembre de la 5ème ou de la 8ème année suivant la date de souscription.

La durée d’engagement de conservation est de 8 ans minimum.
Le montant de la souscription d’un GFF se fait à partir de 5000 €.

Les GFF sont généralement composés de diverses essences d’arbres (feuillus, résineux…) afin de mutualiser les risques, avoir une réponse sur les demandes (habitat, papier, chauffage…) et ainsi assurer une continuité des revenus dans le temps.